Histoire-Géographie/Education morale et civique

 


Dans le cadre des projets (EPI) : 5ème sur l’eau “source d’histoire, source de vie”, 4ème sur “les ressources et le développement durable”, les élèves se sont rendus au Pont du Gard dans le cadre des rendez-vous départementaux de l’Environnement et du développement durable.
Encadrés par Mme Rousson (mathématiques), M. Granier (Occitan), M. Martinez (SVT) et M. Fabrigoule (Histoire-Géographie, Langues et Cultures de l’Antiquité).
Au programme de la journée...

Un atelier “Trous de mémoire” qui a permis aux élèves de comprendre la formation du paysage, ses caractéristiques et son évolution au travers des relations anciennes entre les Hommes et la garrigue.


Un atelier “Un épisode cévenol au Pont du Gard” qui a permis de comprendre le cycle de l’eau dans le contexte des Gardons (notion de bassin versant), le phénomène de l’épisode cévenol que nous avons reproduit !!


Un atelier “Question pour un Pont” : comprendre la construction, la fonction et l’évolution de l’aqueduc : nous avons déambulé le long du monument, nous avons suivi le trajet de l’eau dans la canalisation. Nos accompagnateurs ont répondu à nos questions de façon précise et originale.
Nous avons partagé le pique-nique ensemble.
Une grande pensée à Albert : nous te souhaitons un prompt rétablissement !!
Un grand merci aux personnes qui nous ont accueilli !! Une journée inoubliable...

 

Calligraphie en cours d’Histoire de 5ème

 

La calligraphie est l’art de bien écrire, de former les caractères d’écritures manuscrite.

Ce  mot vient du grec ancien « écrire » et « beau ».

Marie-Lucy Dumas historienne a présenté les différents types d’écritures au Moyen-Âge : l’onciale, la gothique… ce mardi 13 octobre avec M. Fabrigoule.

Nous avons aussi travaillé sur la calligraphie arabe et écrit nos prénoms : « de droite à gauche ».

Ce fut un travail passionnant, méticuleux, on n’a pas droit à l’erreur et le buvard ne peut pas tout….

Nous tenons à remercier à nouveau Marie-Lucy d’être venu et de nous avoir fait découvrir cet « art » qui  nous a permit de nous replonger dans l’histoire : à la manière des moines dans les scriptorium ou des écrivains au XVIIIème quand il a fallu réaliser un portrait de garde national.